Écho d'Automne

Sonne la cloche à sizèr, astèr

Cette heure où s’échouent

Les dernières vagues, froides

Du bordmèr, tassé d’écumes

Le chant de lagrèg s’allume

Derrière les fenêtres encore closes

Batan protectrices des silhouettes

Nues, de la nuit qui s’achève

J’imprime, ces lïng de pics

Peintes du bleu-mascarin de l’Inde

Brodées aux lueurs anrozé du ciel Bardzour cristallin du voyage

Ainsi s’énonce le jour !



11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Sitanksa