Laves Océanes

Je n’ai pas de rêve continental

Ni de projet hexagonal J’ai mon île-terre, ma mer-natale Mes pitons-sagaies aux pointes orientales Mon coeur est un tambour ternaire Peau d’âme sertie au tonneau roulèr

Chantre aiguisé d’une langue maloyér

Maron des traites, lyane aux fleurs insulaires

Vois mes pieds libres s’adonner aux rituels

Libres des chaînes, des entreponts aux tirants de sels

Il leurs poussent des racines, des cimes, des ailes Des transes indicibles, récits de mes aïeux aux ciels

Je n’ai pas de rêve subliminal, en vérité Mon coeur est un bout de terre, métissé

Vois mes pieds libres, couverts de cendres éternelles, s'élancer

À courir les pentes de son histoire, laves océanes à jamais figées

2021-09-05-Laves Océanes





43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout