Lobi-Bé-Blues

Ainsi, dansaient les Djellabas

Foule aux pirogues du Bozo

Palabres sacrés des âmes

Scandés, du Ni-djembé-la


Ivres, ces corps, Bamako

Mali-maloya, flammes

Exhumées des cendres kounaya Nuits, suspendues aux pöinm-Duga


Il est Pays, Fleuve aux rives de Nana Djiré Bourama Traoré, né du rwayom de Samba Fils de Bakaridiana et de Komo Riffs aux lignes de Petit-Diarra, Breima Kouyaté (2021-03-28-Lobi-Bé-Blues)




0 vue0 commentaire