Monémé

Dernière mise à jour : 10 janv. 2021

Aux peines infinies

D'une si longue route

S'insinuent les prémices

De l'aube douloureuse

Cœur au corps souffrant

D'une méconnue têtue

Bête sans trace qui s'enlace

Aux rides de mon enfance

Je ne puis que pleurer

Maudire n'est en rien sacré

De là, j'entrevois le gué

Et cette âme dansante

Aux lueurs d'un éternel

Tissant entre Ciel et Terre

Les chants iodlés du passé

Mère, je n'y puis rien y chasser

Laisse-moi encore t'embrasser

De mes mains, de mes yeux

De mes rires joyeux, de mes larmes versées

De ma bouche, qui du sein fut bercée

De mon être, qui sans toi ne serait né

Laisse-moi encore te rencontrer

Au fil de cette ombre d'une si grande clarté

Si belle et si douce à aimer

Et à vous Pères des Cieux

Faites grâces à ses vœux.

La compassion - Dev Reetoo

39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout