« Exorde »

Dernière mise à jour : 17 janv. 2020


Se libérer

Déconstruire le mythe

Résumer l’obsessionnel

Et les particules névrotiques

En un absolu

Oser d’autres algorithmes

Se reposer des spasmes

Agitateurs de lobes aimants

Et de connexions ultra fantastiques

Pour se concentrer à nouveau

Sur l’unique pensée, le rêve

Se libérer en elle

Mais, il est des mots qui se taisent

Qui se font silences

Oraisons

Il est des maux, comme des thèses

Qui ne trouverons jamais d’antidote

Tant à l’infini le Verbe se construit

Car s’il est dans l’ordre des choses

Que l’onde doit se tendre jusqu’à la falaise

Pour prétendre à renaître

Il faut se résoudre, au même titre

Que l’esprit

Doit s’absoudre

En d’éternelles exégèses

Se libérer, mais

Le dire serait d’y mourir

Aux seins des ces lignes

Comme autant d’esthètes

Aux mœurs éclectiques

S’accablant de l’être sensationnel, érotique

Alors, reste se souvenir

De l’immensité du sourire

Et cette folie d’y courir…

Libre errant.

(BG-2012-11-28-Exorde - Muz)


#Exorde #Esthète #Exégèse

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout