Bout de nuit


Chaque nuit je l’entends, mouramour Logée au silence de la grande ville

Je l’entends, sansitiv, lentement s’ouvrir

Sous la houle de l’hymne vavangèr, à l’amour

Dann grin lovan saturé de voiles

Les râles susurrés, font d’elle, vierge suppliciée

Semi de luxure lancé aux zétwal

Chaque nuit je l’entends mourir, mouramour

..

(BG-2016-11-06)


#Ànue #Maloya #Fonnkèr

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout